lundi 29 octobre 2012

Poitiers-NewYork


Dans le train aller, moi à Buddy :
- mon mais Poitiers, sérieux, n'importe quoi...
- Ahah je me disais la même chose... qu'est-ce qu'on fout.
- J'ai envie de New York. Je vais claquer tout le fric qui reste et je vais y aller, tsé.
- T'es sérieux ?!
- Hmm hmm.
- Je viens avec toi !
- Bah oui.

Ce que je n'arrive pas à lui dire c'est que j'ai aussi envie de l'Islande, du Canada, de retourner aux Pays-Bas, des îles (Faro, Sardaigne, plein d'autres) ; mais que je me sens putain de vieux physiquement, je ne me sens plus capable de voyager.











 












































 
Poitiers est passablement moche lorsque je n'y vais pas pour travailler.
Encore un hôtel, et encore cette sensation de tranquillité rare en étant seul dans la chambre inconnue.
Le vernis de Buddy c'est du cadeau. Cette fille aussi.
Parler de John Cage avec sa pote sera mon meilleur seul moment social.
Lire "20 000 lieues sous les mers" pendant que tout le monde discute sera mon meilleur moment asocial.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire