samedi 26 juin 2010

La nef du silence.

Comment peut fonctionner mon esprit ? Hier --> dans le train --> j'observe les nuages qui ressemblent à du coton dans de l'aquarelle, et cette idée traverse ma tête : si j'applique un sparadrap sur quelques nuages puis que je le retire, des bouts de nuages resteront collés et je pourrais doucement les toucher ou les regarder de plus près.
Je ne contrôle pas ce genre d'idées-images, elles surgissent la plupart du temps comme une petite étincelle qui s'éteind rapidement ou qui se fond dans plein d'autres idées-images.


*


Aujourd'hui pas de sparadrap car très peu de nuages, plutôt ce bleu immense qui dialogue avec la mer. Immense qui rime ici avec silence. Quoique non, comme dirait Cage, il y a bel et bien des bruits : respiration de vagues, chorale d'oiseaux, surf de vent... Mais tous orchestrant une tranquilité divine.

Endroit majestueux de tranquilité ce jour : à l'abbaye des Châteliers (La Flotte). Ai regardé des papillons dont il me semblait presque pouvoir entendre les battements d'ailes. Puis ai observé un busard planer majestueusement au-dessus de l'abbaye.
Ai rêvé d'un concert de violoncelle ou de piano ici à la nuit tombée.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire